Les étapes pour une dégustation de vin chez soi

Si vous êtes arrivé jusqu’à mon article, c’est probablement que vous aimeriez mieux apprécier un vin. Vous avez peut-être comme problème de ne pas connaître les étapes et gestes qui permettent de déceler chaque caractéristique de cet alcool, ou alors vous ne savez pas comment décrire le vin.

Finalement, cela peut également être que vous ne savez pas quoi « chercher » lorsque vous faites une dégustation de vin.

Je tiens à rappeler que je suis dans une démarche d’apprentissage au moment d’écrire cet article. Les informations que vous trouverez ici viennent de mes recherches sur le net et de lectures. Vous pouvez lire également cet article sur mon défi où j’applique ce savoir. Bon, place au vin maintenant !

Table des matières :

Tester le vin mais pas n’importe où

Un coup d’oeil au vin

Utilisez votre nez

On teste avec la bouche (enfin)!

Dernières précisions

 

Faire une dégustation de vin chez soi mais pas n’importe où 

Tout d’abord, vous devez obtenir les bonnes conditions pour tester le vin.

Qu’est-ce que ça veut dire les bonnes conditions ?

C’est simplement qu’il vous faut dans l’idéal vous mettre dans un endroit : éclairé, sans odeurs, avec une température tempérée.

 

Le matériel

En ce qui concerne le matériel, vous devez utiliser des verres en forme de tulipes qui sont évasés au milieu.

Si vous en avez, vous allez les sortir de leur placard ou leur boîte et les rincer. Rincez-les avec du vin pour les préparer.

Maintenant remplissez ces verres avec un peu du vin que vous avez choisi.

C’est prêt ? Ok, vous allez passer à l’étape suivante !

 

Un coup d’oeil au vin

Vous allez d’abord regarder le vin.

Voyez la couleur qu’il a en plaçant le vin que vous allez boire devant une surface blanche pour mieux apprécier la teinte de celui-ci.

degustation vin examen surface blanche couleur
La couleur d’un vin se distingue mieux devant une surface blanche.

Les particules que vous pouvez voir (s’il y en a) indiquent le degré de filtration que le vinificateur a appliqué.

À la suite de cette étape, vous pouvez vous dire que le vin est plutôt limpide ou plutôt trouble.

 

La bordure du verre

Regardez ensuite le vin en bordure de verre

Si celui-ci est brillant, cela indique le niveau d’acidité.

Vous allez dire que cette couleur est : cristalline, brillant éclatant ou mat, terne, voir éteint.

 

La robe du vin

Vous allez ensuite regarder la robe du vin.

 

Les couleurs selon l’âge

Sachez qu’un vin rouge jeune aura une robe violacée.

Un vin rouge plus âgé aura une robe avec des tons brique et devient plus pâle avec le temps.

À l’issue de cette étape, vous pouvez dire que le vin a une couleur pâle, moyenne ou intense pour décrire l’intensité.

Pour décrire la couleur, vous pouvez dire que vous décelez des tons : violets, rubis, grenat, brun.

exemple couleur vin rouge pour article degustation

Sachez que plus le vin est sombre au milieu plus il aura de corps.  Cela veut aussi dire que plus le rouge du milieu est sombre, plus le raisin utilisé a une peau épaisse (ou a reçu un été chaud).

Le vin blanc quant à lui lorsqu’il est jeune possède des reflets verts.

Plus âgé, le vin blanc plus il a des reflets ambrés, la couleur est également plus dense avec le temps.

degustation vin blanc couleur reflet

Pour décrire ces reflets, vous pouvez dire qu’ils sont : citrons, or, ambrés, bruns.

 

Les rosés jeunes sont légèrement violacés.

Les rosés plus âgés auront des tons orangés.

photo image vins roses degustation

Sachez aussi qu’il ne faut pas en faire une règle et qu’il existe des nombreuses exceptions mais ça peut vous donner des indices pour décrypter le vin.

 

Voyez les larmes du vin

Vous pouvez aussi observer les gouttes, les larmes du vin comme un pro !

larmes vin deguster
Un petit détail à observer également, la portion de vin qui reste accrochée à la paroie.

Testez la viscosité du vin en inclinant le verre pour que le vin passe sur la paroi. Vous pouvez observer à quelle vitesse le vin bouge de haut en bas durant cette phase.

Les larmes donnent une indication du niveau d’alcool et de sucre contenu dans le vin.

Si le vin a un bon équilibre entre les deux, les larmes se forment et le résultat est un vin qui sera rond en bouche.

En ce qui concerne les vins effervescents, c’est avec les bulles qui donneront un indice sur la finesse ou l’onctuosité du vin. Ce sont elles que vous devez observer.

 

Utilisez votre nez

Sentir sans remuer le vin

Ensuite la seconde étape est de porter le vin à votre nez ou plutôt le nez à votre vin.

photo sentir le vin avec le nez pour déguster le vin
Décelez les arômes en portant le vin à votre nez

Il y a deux phases, la première c’est de sentir le vin sans le remuer, puis ensuite de le sentir à nouveau après l’avoir remué.

Vous allez d’abord placer le nez à l’intérieur du verre et inspirer un bon coup !

Faites cela pour déterminer quelles sont les odeurs que vous pouvez percevoir durant ce premier contact. Si vous arrivez à déterminer quelques senteurs, vous pouvez dire que le vin est « ouvert », si rien de très fort ne vient à vos narines, le vin est dit « fermé ».

 

Dans les deux cas, passez à l’étape suivante.

Sentir après avoir remué pour bien déguster le vin

Pourquoi remuer le vin ? Eh bien pour le mélanger avec de l’air et faire ressortir les arômes tout simplement J

Le verre posé sur la table, remuez le verre de vin en le tenant par le pied en décrivant des petits cercles. Vous pouvez le faire sans support, mais si vous êtes un peu maladroit le vin pourrait sortir du verre.

Puis refaites le test du vin avec votre nez.

L’objectif est ici de déceler plus précisément les odeurs et peut-être de dire à quoi ça vous fait penser. Est-ce que vous sentez de la terre, des champignons, de salle renfermée ou autre chose ?

Est-ce que vous sentez de la vanille, du caramel, de la cannelle, une odeur de clous de girofle, des épices, de la noix de coco, de l’herbe… ?

Si vous constatez que les senteurs sont vraiment intenses, vous pouvez aérer le vin en le carafant. Ce qui aura pour conséquence de l’aérer encore plus. Ne faites ça seulement si nécessaire, si les parfums ne sont pas trop forts, évitez de le carafer au risque de dégrader un vin mature.

Lorsque vous refaites l’étape du nez vous pouvez être beaucoup plus précis dans l’analyse des arômes. Ces senteurs viennent des trois étapes de création du vin.

Vous avez trois types d’arômes dans chaque vin :

  • Les arômes primaires qui viennent du cépage (odeur de fleur, de fruit)
  • Les arômes secondaires qui viennent de la fermentationexemple fermentation vin image
  • Les arômes tertiaires qui viennent de l’élevage (odeur de grillé ou vanillé)photo cave image elevage de vin

Voici un tableau des arômes les plus courants que vous pouvez trouver dans les vins.

Fruité :

Abricot, Ananas, Cassis, Cerise, Citron, Figue, Framboise, Lychee, Mandarine, Mangue, Orange, Pamplemousse, Pêche, Pomme, Poire, Pruneau

Floral :

Acacia, Aubépine, Camomille, Jasmin, Miel, Rose, Tilleul, Violette

Végétal :

Champignon, Fougère, Foin, Herbe, Humus, Menthe, Olive verte, Paille, Poivron vert, Sous-bois, Terre, Thym, Truffe

Boisé :

Cèdre, Écorce, Pin, Résine, Sapin, Vanille

Épicé :

Canelle, Clou de girofle, Laurier, Muscade, Poivre, Réglisse, Safran

Autres arômes :

Beurre, Café, Caramel, Chocolat noir, Cuir, Gibier, Goudron, Noisette, Noix, Pain grillé, Pierre à fusil, Silex, Tabac

Il existe un coffret appelé « le nez de vin » édité chez Jean-Lenoir qui permet de s’exercer à retrouver ses arômes. C’est un investissement mais si j’ai l’occasion de l’essayer je vous en parlerai.

 

Plus le vin est mature, plus l’acidité, le sucre, le tannin et l’alcool sont en harmonie et aucun ne prend le dessus sur l’autre.

Plus le vin le parfum du vin est complexe, meilleure est la qualité de celui-ci.

 

Bon c’est pas mal tout ça ! Maintenant on va pouvoir passer à l’étape suivante qui est de goûter le vin.

 

On teste ensuite avec la bouche

Pour le tester, vous allez chercher à évaluer le degré de sucré, de salé, d’acidité et d’amertume en utilisant les zones de la langue. Au passage il se pourrait que ces fameuses zones de la langue spécialisées pour les types de saveur soient un mythe. Je développerai cette théorie dans un autre article.

Pour toutes ces saveurs, c’est avec la langue que vous allez les évaluer alors que pour le tannin c’est avec les gencives que vous allez déterminer sa densité.

 

Les étapes de l’examen

On tient le vin par le pied pour ne pas influencer la zone où le vin va se déposer.

Prendre une gorgée.

Faire tourner le vin en bouche pour le mettre en contact avec le maximum de parties à l’intérieur.

« Grumer le vin » c’est-à-dire aspirer l’air avec le vin en bouche.

 

C’est étapes sont très importantes, en les réalisant vous allez sentir que l’arôme du vin devient beaucoup plus intense. C’est un peu comme augmenter le volume d’une stéréo !

 

Avec le vin en bouche vous avez trois phases :

  • « L’attaque » qui est la puissance du vin en bouche (si les arômes arrivent très vites, vous direz que l’attaque est franche dans le cas contraire elle est souple). Vous pouvez aussi dire que l’attaque est décevante.
  • Le « milieu de bouche » correspond au déploiement des saveurs juste après l’étape précédente. Durant cette phase vous analysez la texture du vin (l’acidité pour le vin blanc et le tannin pour le vin rouge).

Voici quelques clés, le tannin pour les vins rouges jeunes donne une sensation de légère sécheresse dans la bouche. Alors que pour le vin rouge plus vieux le tannin est plus mélangé et la sensation est moindre.

 

Sentez également durant cette passe le corps du vin, c’est-à-dire d’apprécier la quantité d’alcool. Plus vous sentez l’alcool plus il y a de corps.

Pour vous donner une indication, un vin moyen possède 13% d’alcool.

 

  • La « finale », est la dernière étape (non c’est vrai ?) vous allez sentir vers quelles saveurs le vin évolue parmi celles que l’on a listé dans le tableau au-dessus. Vous en profiterez pour mesurer combien de temps le vin reste en bouche. C’est-à-dire, combien de temps le goût persiste une fois le vin avalé ou craché.

 

Quelques dernières précisions pour vous aider à tirer le maximum de sensation du vin

Vous pouvez reproduire ces étapes plusieurs fois pour mieux cerner le vin, voici quelques points que vous pouvez essayer durant vos différents essais :

Faites passer le vin sur la partie arrière de la gorge en avalant.

Inspirez et expirez par le nez pour faire fonctionner le retro nasal.

Pensez à la texture du vin sur le palais.

Pensez également à vos gencives si vous buvez un vin rouge. Est-ce qu’elles collent plus ou moins à vos dents ? Si oui le tannin est en grande quantité.

Pour sentir l’alcool, avalez votre salive, buvez et guettez la chaleur se répandre dans la gorge.

Quelques soit votre ressenti, laissez les saveurs aller à vous.

 

 

Conclusion

Est-ce qu’il faut avaler ou cracher le vin à la fin du test ? À mon humble avis les professionnels crachent lorsqu’ils ont plusieurs vins à essayer pour ne pas se retrouver pompette à la fin de la séance.

Voilà vous connaissez maintenant les étapes pour déguster un vin et le vocabulaire pour le décrire. Vous savez également comment juger plus ou moins de l’âge d’un vin à l’aide de l’échelle de couleur.

Si comme moi durant mes recherches vous avez l’impression d’avoir appris quelque de fondamental et que vous vous sentez excité à l’idée d’appliquer ce savoir, alors vous devriez essayer d’appliquer ces nouvelles connaissances régulièrement pour vous forger votre palais ! C’est ce que je fais J

Si vous souhaitez télécharger la fiche récapitulative de ces actions afin de retrouver facilement toutes les notions importantes lorsque vous testerez un vin, vous pouvez le faire en utilisant le formulaire ci-dessous.

 

Sources

Articles :

http://www.idealwine.net/apprendre-comment-deguster-un-vin/

http://apprendre.vitiplace.com/deguster/degustation-vin.php

Vidéos :

VAYNERCHUCK Gary. how to taste a wine [vidéo en ligne]. Youtube, 17/05/2006 [consulté le 20 juillet 2017]. 1 vidéo, 10 min.

FOLLY Wine. how to taste a wine like a badass [vidéo en ligne]. Youtube, 01/12/2016 [consulté le 20 juillet 2017], 1 vidéo, 10 min. 

BETTERBOOK. how to taste a wine like a pro – wine simplified [vidéo en ligne]. Youtube, 04/12/2012 [consulté le 20 juillet 2017], 1 vidéo, 5 min. 

THE GOOD STUFF. how to taste wine [vidéo en ligne]. Youtube, 30/09/2013 [consulté le 20 juillet 2017], 1 vidéo, 7 min. 

Livres : 

ROBINSON Jancis. 24h wine-expert. edition penguin. 2016. 112 pages. ISBN 0141981814

 

Crédits photos :

jean-louis Zimmermann

jenny downin
Karen

Blaye Côtes Bordeaux

Elisa Paluan
Olivier Duquesne

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*